5 octobre - Mexique, Notre-Dame de Zapopan

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

Marie Patronne de Madagascar

En 1971 a été célébré le centenaire de l'arrivée du premier prêtre catholique à Fianarantsoa. L'actuel Archevêque Mgr Gilbert Ramanantoanina a placé cette année du centenaire sous le signe de la sanctification de la famille en prenant la sainte Famille pour modèle. Dans une interview accordée au journal catholique « Lumière », l'archevêque rappelle les événements saillants des premières cent années de vie chrétienne dans sa circonscription ecclésiastique... Il évoque la personnalité du Père Finaz qui en 1885 a dit la première messe à Tananarive et y vécut clandestinement pendant la persécution. Puis, commença 1'évangélisation de Fianarantsoa... Arrivé le 5 octobre 1871, le Père Finaz réussit à déjouer l'hostilité des protestants et à louer une modeste case. Il y installe un oratoire dont l'autel est surmonté d'une statue de la Sainte Vierge. Dès la première réunion le dimanche 9 octobre, il enseigna aux enfants des cantiques et le chapelet. Ce fut le recours confiant à Marie Immaculée qui permit au Père Finaz, malgré des difficultés en apparence insurmontables d'obtenir de la Reine et du premier ministre la concession de deux terrains nécessaires à l'établissement de la Mission : le premier fut concédé le 8 décembre 1871, et le deuxième le même jour de l'année suivante. Dès 1867, un recueil de cantiques avait été composé par un autre missionnaire, le Père Castets, commençant par ces mots : « O Marie, Mère sans souillure, nous, peuple malgache, nous vous choisissons pour notre Patronne et notre force. » Cet engagement est toujours valable et les Malgaches continuent fidèlement de prier particulièrement Marie dans les nombreuses grottes de N.D de Lourdes édifiées dans le pays.

S'abonner est facile, se désabonner également.
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !