19 septembre - France. Notre Dame Réconciliatrice de la Salette (1846)

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

Les apparitions de Marie à La Salette (I)

Le 19 Septembre 1846, Mélanie et Maximin gardent leurs brebis quand soudain : « Je vis une belle lumière plus brillante que le soleil, et à peine ai-je pu dire ces paroles : Maximin, vois-tu là-bas ? Ah, mon Dieu ! En même temps je laissais tomber le bâton que j'avais, en main (...) Je regardais bien fortement celle lumière qui était immobile, et comme si elle se fût ouverte, j'aperçus une autre lumière bien plus brillante et qui était en mouvement, et, dans cette lumière une très belle dame assise sur notre Paradis, ayant la tête dans les mains. » La Dame invite les deux enfants à s'approcher d'elle sans peur, se lève, et leur transmet un message: « Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée de laisser aller la main de mon Fils. Elle est si lourde et pesante que je ne puis plus la retenir. Depuis le temps que je souffre pour vous autres! Si je veux que mon Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de le prier sans cesse. Et, pour vous autres, vous n'en faites pas cas. Vous aurez beau prier, beau faire, jamais vous ne pourrez récompenser la peine que j'ai prise pour vous autres. Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième, et on ne veut pas me l'accorder. C'est ce qui appesantit tant le bras de mon Fils. Et ceux qui conduisent les charrettes ne savent pas parler sans y mettre le nom de mon Fils au milieu. Ce sont les deux choses qui appesantissent tant le bras de mon Fils. Si la récolte se gâte, ce n'est qu'à cause de vous autres. Je vous l'ai fait voir l'année passée par les pommes de terre, vous n'en avez pas fait cas; c'est au contraire quand vous en trouviez de gâtées, vous juriez, et vous mettiez le nom de mon Fils. Elles vont continuer à se gâter et à la Noël il n'y en aura plus. »

S'abonner est facile, se désabonner également.
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !

JE PARTICIPE !