25 avril - Allemagne. Marienfried. Apparitions de la Grande Médiatrice des grâces à Bärbel Ruess (1946)

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

Notre-Dame de Lujan (II)

Près de la berge du fleuve Lujan, sur la propriété de Don Rosendo, on construisit un très rudimentaire ermitage pour la statuette de l'Immaculée Conception et on la confia à la garde d'un esclave noir du non de Miguel. D'abord le petit sanctuaire fut de plus en plus fréquenté. Miguel faisait office de sacristain, se dévouant aux pauvres et aux malades. Mais, dès 1663, une nouvelle voie de communication ayant été ouverte, l'ancienne fut de moins en moins fréquenté, et le petit sanctuaire de plus en plus désaffecté. Miguel, néanmoins, resta le fidèle sacristain de la Vierge. Doña Ana de Mattos, propriétaire d'une autre estancia des environs, proposa au fils de Don Rosendo de déplacer la statue dans sa propriété où, maintenant, passaient plus de voyageurs. En 1671, la statuette fut déménagée au lieu appelé « el Arbol solo ». Ce qui deviendra plus tard le village puis la ville de Lujan. Le lendemain de son déménagement, La Vierge disparu et on la retrouva dans son ancien petit ermitage. On la ramena et elle rebroussa chemin à nouveau. On accusa d'abord Miguel d'avoir volé la statuette pour la ramener chez lui, puis on se rendit compte que c'était impossible. Doña Ana demanda alors l'avis des autorités. Après décision, la statuette de Notre-Dame fut conduite en procession solennelle du ranch de Don Rosendo à la chapelle de Dona Ana, accompagné par son fidèle sacristain Miguel qui resta avec elle pour la servir. Dés lors la Vierge ne fit plus de fugue.

S'abonner est facile, se désabonner également.
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !