26 avril - Italie. Rome, Notre-Dame du Perpétuel Secours donnée à l'Eglise des Rédemptoristes (1886)

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

Notre-Dame de Lujan (III)

Un personnage se démarque dans l'histoire de Luján : le Père Jorge María Salvaire. Français, fils de Français et d'Espagnole. Il fut du premier groupe de missionnaires lazaristes à Lujan. En 1874, il fut envoyé évangéliser les indigènes sur leurs terres. Condamné à être exécuté par flèches par les aborigènes, il invoqua la Vierge dans sa prière sous le vocable de Notre Dame de Luján, en lui promettant d'écrire son histoire et d'agrandir son sanctuaire. Providentiellement le fils du cacique le sauva, et il attribua à la sainte Vierge sa libération. Il accomplit son voeu de publier, en 1844 en deux tomes volumineux «l'histoire de la Vierge de Luján». Il fit bénir par Léon XIII une couronne sertie à Paris, qui servit à couronner la statue le 8 mai 1887 en présence de 40 000 personnes. Huit jours plus tard l'archevêque de Buenos Aires posa la première pierre de la future basilique. Au cours de la période de l'indépendance, fin du 18ème début du 19ème siècle, le drapeau de l'Argentine libre fut conçu par Carlos Belgrano afin de refléter les bleu et blanc de l'Immaculée de Lujan. Elle est invoquée comme la protectrice de tous les pays de La Plata: le Paraguay, l'Uruguay et l'Argentine.

S'abonner est facile, se désabonner également.
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !