8 janvier - USA. New Orleans. Notre-Dame de Bon Secours (1809)

MDN

L’email court, gratuit et enrichissant
pour découvrir et aimer la Vierge Marie

Ayez pitié de moi qui ne vaut rien

Paul Verlaine alcoolique, débauché, homicide se tourne vers Marie, Refuge des pécheurs, du fond de sa prison : « Je ne veux plus penser qu'à ma Mère Marie parce que tous les autres amours sont de commandement et parce qu'elle est la source des pardons » ... Il lui offre de magnifiques poèmes : Il me faut à tout prix un secours prompt et fort. Ce fort secours, c'est vous, maîtresse de la mort, Et reine de la vie, ô Vierge Immaculée, Qui tendez vers Jésus la Face constellée, Pour lui montrez le Sein de toutes les douleur Et tendez vers nos pas, vers nos ris, vers nos pleurs, Et vers nos vanités douloureuses les paumes Lumineuses, les Mains répandeuses de baumes. Marie ayez pitié de moi qui ne vaux rien (...) Fleurisse dans tout moi la fleur des divins Mais, Votre amour Mère tendre et votre culte tendre. Ah ! vous aimer, n'aimer Dieu que par vous, ne tendre A lui qu'en vous sans plus aucun détour subtil, Et mourir avec vous tout près. Ainsi soit-il !

S'abonner est facile, se désabonner également.
N'hésitez pas, abonnez-vous maintenant. C'est gratuit !