Vivre avec Marie

Glossaire

Chrême

Huile mêlée de parfum consacrée - en Occident par tout évêque - en Orient en principe par les seuls patriarches, le Jeudi-Saint, et qui sert principalement pour l’onction de la confirmation (ou chrismation).

Aussi loin que nous puissions remonter, nous voyons ce rite attesté dans l’Eglise. Comme universellement établi. Dès le II° siècle. Théophile d’Antioche écrit : «Nous sommes appelés chrétiens parce que nous sommes oints de l’huile de Dieu».

Les usages multiples du chrême en Occident (pour l’onction de la tête des Évêques, des mains des prêtres. Dans la dédicace des autels et des églises. Pour la consécration des vases sacrés et jusque dans le baptême des cloches) sont tardifs et ont été introduits par la liturgie gallicane au moyen-âge. Le seul parallèle que l’usage oriental connaisse est dans la consécration des autels (l’autel représentant le Christ). Cependant l’empereur de Byzance (comme plus tard le roi de France) recevait une spéciale onction du chrême à son sacre. Tous ces divers usages sont venus d’une imitation médiévale des pratiques de l’Ancien Testament.

Louis Bouyer, Dictionnaire théologique, Desclée, 1990, p. 76

JE PARTICIPE !