Vivre avec Marie

Glossaire

Fiat

«"Le Père des miséricordes a voulu que l’Incarnation fût précédée par une acceptation de la part de cette Mère prédestinée"[1]. Et Marie donne ce consentement après avoir entendu toutes les paroles du messager. Elle dit: "Je suis la servante du Seigneur; qu’il m’advienne selon ta parole! " (Lc 1, 38). Ce fiat de Marie -"qu’il m’advienne"- a déterminé, du côté humain, l’accomplissement du mystère divin.

Il y a une pleine harmonie avec les paroles du Fils qui, suivant la Lettre aux Hébreux, dit au Père en entrant dans le monde: "Tu n’as voulu ni sacrifice ni oblation, mais tum’as façonné un corps... Voici, je viens... pour faire, ô Dieu, ta volonté" (He 10, 5-7).

Le mystère de l’Incarnation s’est accompli lorsque Marie a prononcé son fiat: "Qu’il m’advienne selon ta parole!" rendant possible, pour ce qui la concernait dans le plan divin, la réalisation du dessein de son Fils.

Marie a prononcé ce fiat dans la foi. Par la foi, elle s’est remise à Dieu sans réserve et "elle se livra elle-même intégralement, comme la servante du Seigneur, à la personne et à l’œuvre de son Fils"[2] » (Jean-Paul II, Redemptoris Mater § 13).


[1] Vatican II, Lumen gentium 56

[2] Vatican II, Lumen gentium 56

JE PARTICIPE !