Le Nouveau Testament a changé sa vie et il le fait savoir
29 décembre 2023

Tyson Gossart, alias ChrétienEnBaw sur TikTok, utilise les nouvelles technologies pour faire connaître le christianisme bimillénaire. Grâce à ses vidéos publiées sur le réseau social et aimées près de quatre millions de fois, ce Lommois partage sa foi, ses enseignements et démystifie les outrages faits à la communauté chrétienne.

Un visage juvénile face caméra, des yeux bleu clair derrière une paire de lunettes fines et une croix autour du cou. Ainsi se présente Tyson Gossart, connu sur le réseau social TikTok sous le pseudonyme ChrétienEnBaw, à ses 140 000 abonnés. Tous les jours, le jeune homme de 18 ans publie au moins une vidéo afin de prodiguer ses conseils à la communauté chrétienne, de partager sa foi ou de lutter contre les fausses allégations.

Un baptême par tradition

Si Tyson Gossart proclame et assume publiquement sa foi orthodoxe aujourd’hui, il n’a pourtant jamais été sensibilisé au christianisme. Il partage la même chambre que son aîné, dans la maison familiale située à Lomme, juste à côté de Lille. Tyson, par l’intermédiaire de son grand frère, vient de rencontrer Dieu pour la première fois en découvrant les écrits relatifs à la vie de Jésus.

Quelques mois plus tard, adolescent précoce et mature, le futur chrétien traverse une période de remise en question alors qu’il n’a que 16 ans : « Mes questionnements sont arrivés à une période pendant laquelle je ressentais de la solitude… C’est le moment idéal pour faire le point avec soi-même et se poser des questions qu’on ne se poserait pas autrement », explique Tyson.

Commence alors une véritable étude théologique et ses premières conclusions sont sans appel : « le judaïsme ne reconnaît pas Jésus comme Messie contrairement à l’islam, et la Bible m’a plus convaincu que le Coran. » Le jeune homme poursuit ses lectures, « frappé par la vie de Jésus et l’envie d’en découvrir plus ». Il franchit finalement les portes de l’église catholique du Sacré-Coeur-de-Jésus à Lomme, l’une des deux églises de sa paroisse.

Quant à sa foi, ses parents, non chrétiens, regardent d’abord son éveil spirituel avec circonspection, comme l’explique Tyson : « Ils se questionnaient car ils ne connaissaient pas et ils ne voulaient pas que je me rapproche de choses bizarres comme des sectes, mais j’allais juste à l’église, je pratiquais ma foi et je priais. » Rassurée, sa mère lui offre sa première Bible. 

« J’ai déjà pensé à être moine »

Son baccalauréat STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) en poche depuis 2022, Tyson Gossart pense désormais à la suite. Et même s’il admet volontiers que TikTok a changé sa vie, il ne compte pas en faire son métier. 

« J’aimerais beaucoup être psychologue pour aider, c’est une grâce d’aider les gens. » La deuxième option consiste à postuler pour un travail d’employé polyvalent dans un magasin, toujours dans l’optique « d’être en contact avec les autres ». La troisième possibilité n’est plus vraiment d’actualité : « J’ai déjà pensé à être moine mais j’ai pris du recul et je ne crois pas être prêt pour avoir un rôle important dans l’Église et avoir de grandes responsabilités… C’est une idée que je ne rejette pas en tous les cas. »

Quel que soit son choix, Tyson Gossart ne négligera pas sa foi devenue orthodoxe suite à des rencontres personnelles et pour l’aspect traditionnel qu’il apprécie tout particulièrement. 

Maxime Dewilder

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le premier numéro de notre magazine 1000 raisons de croire disponible en kiosque. Cliquez ci-dessous pour vous abonner. 

Je m'abonne

 

 

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria