Grande neuvaine à l'Immaculée Conception
17 novembre 2021

L’Association Marie de Nazareth vous propose, pour préparer le 8 décembre, de prier une magnifique neuvaine à l'Immaculée Conception rédigée par Mgr Jacques Perrier, évêque émérite de Tarbes et Lourdes.

Chaque jour de cette neuvaine à l'Immaculée Conception - du 29 novembre au 7 décembre - vous recevrez des prières inédites et des méditations profondes. 

Je m'inscris à la neuvaine 

"Quand nous récitons le Rosaire, nous méditons, dizaine après dizaine, un moment de la vie du Christ. Souvent, la Vierge Marie y est associée ; tout particulièrement dans les mystères joyeux. Nous pouvons nous faire une certaine représentation de la scène. Les peintres ne s'en sont pas privés. Même l'Assomption de Marie peut être imaginée, par analogie, avec l'Ascension de Jésus.

Mais l'Immaculée Conception ? Nous n'avons aucun support pour notre prière. D'ailleurs, il n'y a pas de dizaine consacrée à ce mystère. Il nous faudra donc faire un effort.

La fête est célébrée à Rome depuis 1477 et, en 1854, le pape Pie IX définit que, selon la foi de l'Église catholique « la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel ».

La formule du dogme lui-même se trouve au cœur d'un développement expliquant comment l'Église a conscience de ne rien inventer mais simplement de sanctionner une longue tradition qui s'enracine dans la prédication de l'Évangile. Dans les quelques lignes de la définition, deux points sont à souligner. Le Christ est bien Sauveur de tout le genre humain, y compris de Marie, même si, pour elle, c'est par anticipation. D'autre part, le péché laisse des traces, des blessures : d'elles aussi Marie a été préservée.

Pour la proclamation, le Pape choisit la date du 8 décembre, à neuf mois du jour où, depuis longtemps, on célébrait la nativité de la Vierge. Le Pape fit confidence à une religieuse de ce qu'il éprouva ce jour-là : 

  • « Pendant que Dieu proclamait le dogme par la bouche de son Vicaire, Dieu lui-même donna à mon esprit une connaissance si claire et si large de l'incomparable pureté de la Très Sainte Vierge que, abîmé dans la profondeur de cette connaissance qu'aucun langage ne pourrait décrire, mon âme resta inondée de délices inénarrables, de délices qui ne sont pas de la Terre et qu'on ne pourrait éprouver qu'au Ciel. » (Dom Xavier Perrin, Regards sur l'Immaculée, Éditions du Carmel)

Je m'inscris à la neuvaine 

Ce mode d'expression n'est plus tout à fait de notre temps, mais cette neuvaine voudrait nous faire éprouver quelque chose de l'émotion du Pape devant le mystère de l'Immaculée Conception.

Moins de quatre ans après la solennelle proclamation dans la basilique Saint-Pierre, une Belle Dame, apparaissant pour la seizième fois à Bernadette Soubirous (récit des apparitions de Lourdes), finit par lui donner son nom : « Je suis l'Immaculée Conception. » C'était le 25 mars 1858, en la fête de l'Annonciation. L'évêque du lieu a reconnu l'authenticité des apparitions, sans en faire un article de foi. Vers la fin de sa vie, Bernadette écrivit au Pape, qui était toujours Pie IX : 

  • « Je me dis que la Sainte Vierge est bonne. On dirait qu'elle est venue confirmer la parole de notre Saint-Père. » 

Les papes, sans canoniser les mots entendus et répétés par Bernadette, pensent, eux aussi, que Lourdes fait écho à la proclamation du dogme. C'est pourquoi, quand ils citent les sanctuaires marials à travers le monde, ils placent toujours Lourdes en tête. C'est pourquoi, surtout :

  • le pape Pie XII écrivit une encyclique, en français, pour le centenaire des apparitions en 1958 ;
  • le saint pape Jean-Paul II effectua le dernier pèlerinage de sa vie terrestre à Lourdes, en 2004, cent-cinquante ans après la définition du dogme ;
  • le pape Benoît XVI le suivit, quatre ans plus tard, pour le jubilé des apparitions."

Mgr Jacques Perrier, auteur de la neuvaine, évêque émérite de Tarbes-Lourdes 

Programme de la neuvaine à l'Immaculée Conception :

  • Jour 1 : Marie, Nouvelle Ève
  • Jour 2 : Marie, pleine de grâce
  • Jour 3 : « Le roi désirera ta beauté »
  • Jour 4 : « Fiat »
  • Jour 5 : De la grâce à la gloire
  • Jour 6 : Marie, refuge des pécheurs
  • Jour 7 : Marie, figure de l'Église sainte et immaculée
  • Jour 8 : Bernadette, à l'image de l'Immaculée
  • Jour 9 : « Je suis l'Immaculée Conception »


Pourquoi faire une neuvaine à l'Immaculée Conception ?

Pourquoi dit-on que la Vierge Marie a été conçue sans péché ? « L'Immaculée Conception de Marie ne regarde pas le passé, mais l'avenir », explique Jacques Perrier, évêque émérite de Tarbes-Lourdes.

« La Vierge Marie est indemne de toute trace de péché, pour qu'elle puisse répondre à la mission que Dieu souhaite lui confier : être la Mère du Sauveur, de son peuple et de l'Humanité. Accepter d'être la Mère virginale du Fils de Dieu demande une foi dont personne, dans l'Ancien Testament, n'a jamais été capable. Il faut qu'elle soit totalement libre, non pas d'une liberté d'indifférence, mais d'une liberté de don qui permet de dire "oui" à ce qui nous dépasse. »

Pour accueillir Jésus en son sein, Marie ne devait avoir en son cœur aucune trace d’hésitation, elle ne pouvait pas refuser. Dieu avait besoin que le don de son amour rencontre une foi tout à fait pure, une âme sans péché, c'est ainsi que la Vierge Marie est l’Immaculée Conception. 

Je m'inscris à la neuvaine 

Prière à l'Immaculée Conception :

Vierge Sainte et Immaculée,
à Toi, qui es l’honneur de notre peuple
et la gardienne prévenante de notre ville,
nous nous adressons avec confiance et amour.
Tu es la Toute Belle, ô Marie !
Le péché n’est pas en Toi.
Suscite en nous tous un désir renouvelé de sainteté :
que la splendeur de la vérité brille en nos paroles,
que le chant de la charité résonne en nos œuvres,
que pureté et chasteté habitent notre corps et notre cœur,
que toute la beauté de l’Évangile soit présente en notre vie.
Tu es la Toute Belle, ô Marie ! (...) 

Je m'inscris à la neuvaine 


Merci de partager cette neuvaine à l'Immaculée Conception largement autour de vous afin que nous soyons des dizaines de milliers à prier Marie pour sa fête !

Cette neuvaine à l'Immaculée Conception vous sera envoyée gracieusement par email du 29 novembre au 7 décembre 2021 par l’Association Marie de Nazareth, 226 rue Lecourbe - 75015 Paris - neuvaines@mariedenazareth.com.

Pour être sûr de recevoir les emails de la neuvaine, merci d'ajouter lettre@mariedenazareth.org à vos contacts.

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria