Un beau signe pour le départ du « M » de Marie !
05 juin 2020

Le pèlerinage du « M » de Marie devait initialement débuter le 1er mai dernier, premier jour du mois consacré à la Vierge... mais, en raison de la pandémie de coronavirus, son lancement a dû être reporté au mardi 2 juin, date d’ouverture de la deuxième phase de déconfinement.

Finalement, malgré quelques difficultés, nous avons réussi à lancer officiellement l’événement la veille, lundi 1er juin, afin de permettre aux deux calèches de recevoir la bénédiction - l’une à 19h30 à Lourdes, l’autre à 20h30 à La Salette - le jour de la fête de « Marie, Mère de l’Église », instituée en 2018 par le pape François.

Or, ce même lundi 1er juin à 19h11, quelques minutes avant la première bénédiction, le recteur de la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, Mgr Laverton, téléphona de manière tout à fait inattendue. Il venait proposer et décrire en détails un programme sensationnel pour le futur passage de la calèche à Montmartre, désormais prévu le 15 août, jour de la grande fête de l’Assomption. Après dix-huit minutes de conversation et alors qu’il s’apprêtait à raccrocher, le recteur glissa en terminant, presque fortuitement, que ce lundi 1er juin correspondait jour pour jour au 40e anniversaire de la visite du pape Jean-Paul II à Montmartre. Le 1er juin 1980, en effet, le Saint-Père s’était rendu à la Basilique du Sacré-Cœur de façon improvisée, vers minuit, à sa demande personnelle, car il souhaitait, disait-il, pouvoir se joindre à la nombreuse assemblée des adorateurs de Montmartre. Il ressortit très ému de cette mémorable soirée et affirma, en quittant les lieux, qu’il en garderait un souvenir inoubliable. Ce serait d’ailleurs ce soir-là que Jean-Paul II aurait eût l’idée des JMJ, ébloui par l’enthousiasme de nombreux jeunes venus spontanément le rejoindre ...

Mgr Laverton, juste avant de raccrocher, évoqua donc ce souvenir à 19h30 précises, sans savoir qu’au même instant, le premier attelage était béni à Lourdes ... Mais la mention qu’il fit de cet événement nous permit de saisir une réalité plus extraordinaire encore : car c’est en cette même journée du 1er juin 1980, un peu plus tôt dans la journée, que le pape Jean-Paul II prononça sa fameuse homélie du Bourget, interpellant vivement les Français : 

« Permettez-moi, pour conclure, de vous interroger : France, Fille aînée de l’Église, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? Permettez-moi de vous demander : France, Fille de l’Église et éducatrice des peuples, es-tu fidèle, pour le bien de l’homme, à l’alliance avec la sagesse éternelle ? »

Quelle ne fut pas notre stupéfaction en apprenant cela ! Car cette phrase est, depuis le début, au cœur même de l’initiative du « M » de Marie ! Et c’est au moment précis du coup d’envoi du pèlerinage, en ce 1er juin 2020, à l’instant même de la bénédiction de Notre-Dame de France à Lourdes, que nous avons réalisé l’incroyable : avec le report imposé du départ, le lancement du pèlerinage a finalement lieu le jour anniversaire de l’appel de saint Jean-Paul II ! En résumé, et en deux mots, nous avons donc constaté une étonnante accumulation de coïncidences, qui nous a évidemment émus et touchés !

Ainsi, 40 ans après [1], voici que la forte interpellation du pape Jean-Paul II vient de nouveau retentir aux oreilles des Français, à l’occasion de l’ouverture de ce pèlerinage ! …

Nous y avons vu un beau signe et une raison de plus de demander à Marie la conversion de la France !

L’équipe du M de Marie, Mdemarie.fr


[1] Selon plusieurs auteurs qui s’intéressent à la symbolique des chiffres, le nombre 40 correspond dans l’Écriture à « une période d’attente, de préparation, de conversion », à « un nouveau chapitre de l'histoire du salut » ou encore à « une mort et une renaissance spirituelle », à travers « une période complète et suffisante pour achever une œuvre. » On pense aux 40 ans d’Israël au désert, aux 40 ans des règnes de Joas (2 Ch 24,1), de David (2 Sa 5,4) et de Salomon (1 R 11,42), aux 40 jours du déluge (Gn 7,12), de Moïse au mont Sinaï (Ex 24,18), d’Élie vers l’Horeb (1 R 19,8), de Jésus pour la présentation au Temple (Lc 2,22), pour le jeûne au désert (Mt 4,2) et de Pâques à l’Ascension (Ac 1,3), et bien d’autres symboles … (cf. http://anagogie.online.fr/nombres/nb40.htm)

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria