LG 61 : Marie, servante du Seigneur, et l’Eglise

LG 61 : Marie, servante du Seigneur, et l’Eglise

"La bienheureuse Vierge, prédestinée de toute éternité, à l'intérieur du dessein d'incarnation du Verbe, pour être la Mère de Dieu, fut sur la terre, en vertu d'une disposition de la Providence divine, la vénérable Mère du divin Rédempteur, généreusement associée à son oeuvre à un titre absolument unique, humble servante du Seigneur.

En concevant le Christ, en le mettant au monde, en le nourrissant, en le présentant dans le Temple à son Père, en souffrant avec son Fils qui mourrait sur la croix, elle apporta à l'oeuvre du Sauveur une coopération absolument sans pareille par son obéissance, sa foi, son espérance, son ardente charité, pour que soit rendue aux âmes la vie surnaturelle.

C'est pourquoi elle est devenue pour nous, dans l'Ordre de la grâce, notre Mère."

(Vatican II, LG 61)

LG 61 résume l’union de Marie au Christ exposée en LG 56-59

Marie épouse « à plein cœur, sans que nul péché ne la retienne, la volonté divine de salut (…) pour servir, dans sa dépendance et avec [le Christ], par la grâce du Dieu tout-puissant au mystère de la Rédemption.» (LG 56).


« Cette union de la Mère avec son Fils dans l’œuvre du salut est manifeste dès l’heure de la conception virginale du Christ jusqu’à sa mort », et durant toute la vie cachée à Nazareth (LG 57).


Marie écoute et observe « la parole de Dieu » et garde « fidèlement l’union avec son Fils jusqu’à la croix » (LG 58).

LG 61 en tire la conséquence : Marie est devenue dans l’ordre de la grâce, notre mère

L’expression « servante du Seigneur », expression biblique (Lc 1,38) qualifie sa collaboration avec Dieu.

Marie est « la vénérable Mère du divin Rédempteur, généreusement associée à son oeuvre à un titre absolument unique » :

« A un titre absolument unique », en latin, « singulater prae aliis » signifie

- « singulater» : d’une manière éminente, extraordinaire,

- « prae alii» : plus que les autres. Marie n’est pas la seule à être associée à l’œuvre du Rédempteur. Les autres aussi, vous, moi, nous sommes associés à l’œuvre du Rédempteur, dans la mesure où nous sommes unis au Christ.

LG 61 précise comment Marie a coopéré à l’œuvre du rédempteur

LG 61 précise comment Marie a coopéré à l’œuvre du rédempteur, en parlant de sa vie concrète, de sa vie intérieure et de l’intention qui la motive :

  • « En concevant le Christ, en le mettant au monde, en le nourrissant, en le présentant dans le Temple à son Père, en souffrant avec son Fils qui mourrait sur la croix » (= Cause ou dimension quasi matérielle)
  • LG 61 précise 5 moments où l’union de Marie à son fils est particulièrement visible, mais intérieurement, c’est toute sa vie qui fut totalement unie au Fils. Par sa vie intérieure, ses mérites « par son obéissance, sa foi, son espérance, son ardente charité » (= Cause ou dimension formelle)
  • Le but qui inspire Marie, son intention (en conformité avec la volonté du Père): « pour que soit rendue aux âmes la vie surnaturelle » (= Cause ou dimension finale) Ainsi, Marie n’est pas uniquement notre mère parce qu’elle a engendré le Christ qui est la tête du corps de l’Eglise, mais elle est notre mère par sa pleine participation à tout l’événement salvifique.


F. Breynaert,

cf. www.testimariani.com.

JE PARTICIPE !