Deir Rafat, Notre-Dame de Palestine


Le sanctuaire de Notre-Dame de Palestine de Deir Rafat se trouve à environ 35 kilomètres à l'ouest de Jérusalem, plus ou moins à mi-chemin entre la Ville et Tel Aviv, dans la vallée de Soreq, près de la ville de Beit Shemesh.

***

Un peu d’histoire

Le sanctuaire a été construit en 1927 à l'initiative de Sa Béatitude le Patriarche latin de Jérusalem, Luigi Barlassina, qui a institué la fête de la Bienheureuse Vierge Marie, Reine de Palestine. En 1933, la fête fut approuvée par le Siège, qui invita les fidèles à implorer la Vierge de Nazareth afin qu'elle protège de façon spéciale sa Terre natale.

Ce sanctuaire est aujourd'hui confié à la communauté des Petites Sœurs de Bethléem, qui vivent le plus clair de leur temps au monastère voisin de Beit Gemal.

Durant l'année, le lieu accueille des pèlerins et des camps pour la jeunesse chrétienne locale, donc souvent hébréophone.

Le titre « Notre Dame de Palestine » 

Le titre « Notre Dame de Palestine » remonte à 1927, avant la fondation de l'État d'Israël, au temps où la terre toute entière s'appelait Palestine. Ce titre n'a pas de connotation politique dans le contexte du XXI° siècle.

La fête du 31 octobre 2010, juste après le Synode du Moyen Orient 

Notre Dame de Palestine est fêtée le 31 octobre. En 2010, la fête de Deir Rafat aura été une belle grande fête, un moment fort de communion ecclésiale, une semaine après la clôture du Synode :  les pères ont voté la proposition que le Moyen Orient, en particulier la Terre Sainte, soit entièrement consacré à Marie.

Les Chrétiens sont venus nombreux de Jérusalem mais surtout de Galilée, ainsi que des Territoires palestiniens, notamment de Bethléem et de Ramallah, grâce à des permis spéciaux que leur avaient accordé les autorités israéliennes. Ils ont été encouragés à s'ouvrir à l'œcuménisme et au dialogue interreligieux, comme le Christ qui allait à la rencontre de tout homme.

La messe s'est achevée par une belle procession solennelle autour de l'icône et de la statue de la Vierge. Une manifestation de grande ferveur populaire, une occasion pour le peuple de Dieu qui vit en Terre de montrer son amour à la Vierge, fille privilégiée de cette terre.

***

Pour en savoir plus

voir le site du Patriarcat latin de Jérusalem 

sur la consécration votive des nations, dans l'Encyclopédie mariale

sur l'unité de la famille humaine (discours du pape Benoît XVI lors de son voyage à Jérusalem), dans l'Encyclopédie mariale

Françoise Breynaert et équipe de MDN