La Vierge Marie dans la Liturgie


La Vierge Marie occupe une place d’honneur dans la liturgie. Si cette place a toujours existé, elle s’est encore développée grâce au concile  Vatican II (Lumen Gentium n°67), qui a fortement encouragé ce culte liturgique et la dévotion mariale.

***

Présence de la Vierge Marie dans la liturgie

La Vierge Marie est présente de façon constante dans la célébration de la liturgie: Elle en fait partie intégrante, puisqu’Elle partage notre condition de créature,  au culte qui est dû à Dieu seul. En outre, Elle  est intimement associée à la célébration de ces grands mystères du salut de notre humanité que sont l’Incarnation et de la Rédemption, car la Vierge Marie  est au cœur de leur réalisation : sans son « fiat », l’Incarnation n’aurait pu être possible : Elle y participe donc chaque fois qu’on les célèbre dans la liturgie. Cette participation s’opère à un degré très profond : Saint Augustin affirme en effet que « la Chair de Jésus, c'est la chair de Marie » : en ce sens, Marie fait totalement partie de la liturgie eucharistique.

Marie, temple de Dieu

Si la Vierge Marie est le temple de Dieu, Elle n'est pas le Dieu du Temple…ce n’est pas à Elle que s’adresse le culte d’adoration (latrie) :  Dieu seul est en effet l'objet premier et suprême de la liturgie de l'Église ; Marie reçoit cependant le culte de vénération (dulie), réservée aux anges et aux saints. Cependant,  la Vierge Marie les surpassant infiniment, on parle pour Elle d’hyperdulie.

Depuis les origines de l'Église, et dans toutes les nations du monde, la liturgie célèbre et honore la Mère de Dieu, réalisant la prophétie du Magnificat que la Vierge Marie a prononcé lors de la Visitation: "Désormais tous les âges me diront bienheureuse"...

Une place d'honneur dans la liturgie

Marie occupe de ce fait une place d'honneur dans toutes les liturgies de l'Église : liturgie eucharistique, sacramentelle et Office des Heures, appelé encore "Office divin".

L’Exhortation apostolique Marialis cultus

L’Exhortation apostolique Marialis cultus[1], publiée par le pape Paul VI le 2 février 1974, a été écrite  pour redynamiser le culte marial après le Concile Vatican II. Paul VI met en valeur la façon dont le nouveau missel romain intègre et célèbre les différents dogmes marials, et le rôle particulier de la Vierge Marie au sein de l'Église, ainsi que le culte qui doit lui être rendu.

 


[1] Pour lire l’Exhortation apostolique Marialis cultus dans l’encyclopédie mariale 

***

Organisation de la section

La section débute par une brève histoire du culte marial, depuis son origine, présentée par le  pape Jean-Paul II; le document liturgique intitulé La Tradition apostolique, datant du IIIès, fournit un précieux témoignage du culte marial et des vérités dogmatiques déjà établies. La présence la Vierge Marie lors de notre baptême et de la liturgie dominicale nous permet de vivre la sainte messe avec Elle. L’étude se centre ensuite sur la place de Marie dans les différentes liturgies : catholique romaine, byzantine, arménienne, copte et éthiopienne, chaldéenne et assyrienne, maronite  et protestantes nous permet de mesurer à la fois l’universalité du culte marial et ses différences selon les traditions. Un petit rappel doctrinal  sur le culte de Marie et des considérations sur l’importance de la prière liturgique publique terminent cette étude.

Équipe de MDN

JE PARTICIPE !