Conscience morale, morale des vertus

Conscience morale, morale des vertus

« On assiste aujourd'hui à un nouvel essor d'une "morale des vertus"... en insistant ainsi sur les qualités morales requises pour une réflexion morale adéquate.

En effet, la morale ne peut donc se contenter de produire des normes.

Elle doit aussi favoriser la formation du sujet pour qu'engagé dans l'action il soit capable d'adapter les préceptes universels de la loi naturelle aux conditions concrètes de l'existence dans des contextes culturels divers. Cette capacité est assurée par les vertus morales. » (1)

Le catéchisme de l'Eglise catholique explique :

« L'éducation de la conscience est une tâche de toute la vie.

Dès les premières années, elle éveille l'enfant à la connaissance et à la pratique de la loi intérieure reconnue par la conscience morale.

Une éducation prudente enseigne la vertu; elle préserve ou guérit de la peur, de l'égoïsme et de l'orgueil, des ressentiments de la culpabilité et des mouvements de complaisance, nés de la faiblesse et des fautes humaines.

L'éducation de la conscience garantit la liberté et engendre la paix du cœur. »

(CEC 1784)

« "La conscience est le centre le plus intime et le plus secret de l'homme, le sanctuaire où il est le seul avec Dieu et où sa voix se fait entendre". »

(Vatican II, GS 16, cité par CEC 1795)

« L'être humain doit toujours obéir au jugement certain de sa conscience. »

(CEC 1800)

« La conscience morale peut rester dans l'ignorance ou porter des jugements erronés. Ces ignorances et ces erreurs ne sont pas toujours exemptes de culpabilité. »

(CEC 1801)

« L'ignorance du Christ et de son Evangile, les mauvais exemples donnés par autrui, la servitude des passions, la prétention à une autonomie mal entendue de la conscience, le refus de l'autorité de l'Eglise et de son enseignement, le manque de conversion et de charité peuvent être à l'origine des déviations du jugement dans la conduite morale. »

(CEC 1792)

« La Parole de Dieu est une lumière sur nos pas. Il nous faut l'assimiler dans la foi et dans la prière, et la mettre en pratique. Ainsi se forme la conscience morale. »

(CEC 1802)

« Marie est un signe lumineux et un exemple attirant de vie morale. »

(Jean Paul II) (2)


(1) COMMISSION THEOLOGIQUE INTERNATIONALE, A la recherche d'une éthique universelle : Nouveau regard sur la loi naturelle, 20 mai 2009, § 55-56

(2) JEAN PAUL II, Lettre encyclique « Veritatis Splendor » § 120

Synthèse F. Breynaert