Marie, colonne de l'Église grâce à sa foi (St Albert le grand + 1280)

Marie, colonne de l'Église grâce à sa foi

Bienheureuse parce que tu as cru!

(Lc 1, 45)

Si la béatitude est un acte conforme à la vertu parfaite de l'âme, Marie fut extrêmement bienheureuse parce qu'elle fut pleine de vertu et pleine de grâce; prudente et pleine de foi jusqu'à mériter de concevoir en vertu de cette foi et de devenir le fondement et la colonne de l'Église grâce à sa foi.

Croire signifie, comme Augustin l'affirme, donner le consentement de sa propre pensée et adhérer avec une dévotion totale à ce que l'on croit. En offrant son assentiment, Marie dit: Qu'il m'advienne selon ta parole (Lc 1, 28).

En Réfléchissant, elle demanda la manière; mais avec piété, elle rechercha en qui elle devait croire lorsque, en priant, elle attira à soi le Verbe, répétant en esprit le Cantique: Mon bien-aimé est pour moi et moi pour lui (Ct 2, 16) et encore: appuyée à mon bien-aimé (Ct 8, 5). [...]

La foi est une lumière qui introduit la vérité en ceux qui croient. [...]

À travers la connaissance, Marie fut placée dans la vérité et la vérité, avec l'Incarnation, fut introduite en elle.

Comme le dit Gn 28, 16* : Le Seigneur est "vraiment présent dans cet endroit", parce que cet endroit a été transformé par Dieu dans un mystère admirable.


* Il s'agit d'une référence à l'échelle de Jacob touchant la terre et le ciel.


Saint Albert le grand, In Lucam 1, 45

JE PARTICIPE !