Huitième jour de la neuvaine au Sacré-Cœur de Jésus
09 juin 2021

Jour 8 : Prions le Sacré-Cœur de Jésus pour les personnes isolées

« Si vous regardez ce Cœur, il est impossible qu'Il ne vous plaise pas ; car c'est un Cœur si doux, si suave, si condescendant, si amoureux des chétives créatures, pourvu qu'elles reconnaissent leurs misères, si gracieux envers les misérables, si bon envers les pénitents ! Eh ! Qui n'aimerait ce Cœur royal, si paternellement maternel envers nous ? » (Saint François de Sales) 

En ce huitième jour de la neuvaine, prions ensemble le Sacré Cœur de Jésus pour que les personnes isolées à cause de la maladie découvrent la beauté de leur vie et la communion invisible dans la prière avec le monde.
 

Salve Regina

Salut, ô Reine, Mère de Miséricorde,
Notre vie, notre douceur, notre espérance, salut !
Vers toi nous crions, enfants d’Ève exilés,
Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant
Dans cette vallée de larmes.
Ô toi notre avocate,
Tourne vers nous ton regard miséricordieux
Et Jésus, le fruit béni de tes entrailles,
Montre-le nous après cet exil.
Ô clémente, ô douce Vierge Marie.


Invocations 
et prières

Ô mon Jésus, qui avez dit : « Demandez, et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira » (Luc 11:9), voici que je frappe à votre porte, que je cherche et demande que vous daigniez parler aux plus isolés d'entre les nôtres, que leur solitude et leur abattement trouvent dans votre Cœur miséricordieux consolation et amour. 

  • Puis réciter un Notre Père, un Je vous salue Marie, un Gloire au Père.

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Ô mon Jésus, qui avez dit : « En vérité je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père, en mon nom, Il vous l’accordera » (Jean 14:13), voici que je demande à votre Père, en votre nom, qu'il tourne son regard miséricordieux vers toutes les personnes isolées par la maladie afin de leur apporter amour et consolation.

  • Puis réciter un Notre Père, un Je vous salue Marie, un Gloire au Père.

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !

Ô mon Jésus, qui avez dit : « En vérité Je vous le dis, le Ciel et la Terre passeront mais mes paroles ne passeront pas » (Matthieu 24:35), m’appuyant sur l’infaillibilité de vos saintes paroles, je vous demande de bien vouloir parler aux plus isolées d'entre les nôtres, que leur solitude et leur abattement trouvent dans votre Cœur miséricordieux consolation et amour. 

  • Puis réciter un Notre Père, un Je vous salue Marie, un Gloire au Père.

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous !


Oraison

Ô Cœur Sacré de Jésus, à qui il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et concédez-nous la grâce que nous vous demandons, par l’intercession du Cœur Immaculé de votre Mère qui est aussi la nôtre.

Saint Joseph, père adoptif du Sacré-Cœur de Jésus, priez pour nous.

 

Méditation

 « Quel est mon nouveau désert ? Son nom est compassion. Il n’en est pas d’aussi terrible, d’aussi beau, d’aussi aride, d’aussi fécond. C’est le seul désert qui fleurira vraiment comme le lis. Il deviendra un lac, il bourgeonnera, s’épanouira et se réjouira d’une grande joie. C’est dans le désert de la compassion que la terre altérée se change en sources d’eau, que le pauvre possède toutes choses. Il n’y a pas de limites pour enclore les habitants de cette solitude dans laquelle je vis seul, aussi isolé que l’Hostie sur l’autel, la nourriture de tous, appartenant à tous et à personne, car Dieu est avec moi ; il est assis sur les ruines de mon cœur, prêchant son Évangile aux pauvres. (…) Je meurs d’amour pour vous, compassion : je vous choisis pour ma Dame, et comme François a épousé la pauvreté, je vous épouse, Reine des ermites et Mère des pauvres. » (Thomas Merton, Le signe de Jonas)

 

Prière pour la France de Marcel Van

Je termine par la prière que Jésus à dicter à Marcel Van pour la France en 1945 : « Petit enfant de mon amour, écoute, je vais te dicter une prière et cette prière, je veux que les Français me la récitent… » :

Seigneur Jésus, aie compassion de la France,
daigne l’étreindre dans ton amour et lui en montrer toute la tendresse. 
Fais que, remplie d’amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. 
Ô amour de Jésus,
nous prenons ici l’engagement de te rester à jamais fidèles 
et de travailler d’un cœur ardent à répandre ton règne dans tout l’univers. 
Amen. 

 

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria