Neuvième jour de la neuvaine à Notre Dame de Guadalupe
11 décembre 2020

Jour 9 : Le témoignage de l’oncle de Juan Diego, Juan Bernardino

 

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Je vous salue, Marie pleine de grâce ;
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
Priez pour nous pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

 

Extrait du Nican Mopohua

Après avoir indiqué à l’évêque l'endroit où la Dame du Ciel ordonne la construction de son sanctuaire, Juan Diego demande la permission de rentrer chez lui. Il veut aller voir son oncle Juan Bernardino, qui était très malade quand il l'a quitté et se préparait à mourir, mais qui était guéri selon la Dame du Ciel.

Au lieu de le laisser partir seul, l’évêque envoie des serviteurs pour l’accompagner. À leur arrivée, tous constatent que l’oncle est en parfaite santé. Juan Bernardino est même très surpris et honoré que son neveu arrive avec une telle compagnie.

Juan Diego raconte à son oncle que lorsqu'il est parti chercher un prêtre, la Dame du Ciel lui est apparue à Tepeyac, lui a dit de ne pas s'affliger car son oncle était déjà guéri (ce qui l’a rassuré) ; qu’elle l'a envoyé à Mexico voir l'évêque pour lui demander de construire une église à Tepeyac. Son oncle répond que lui aussi a vu la Vierge qui l’a guéri miraculeusement à l'instant même où elle lui était apparue. Elle lui a dit encore qu'il fallait appeler sa précieuse image la « toujours Vierge Marie de Guadalupe ».

On amène alors Juan Bernardino voir l'évêque, pour qu'il témoigne du fait devant lui. Impressionné par le miracle, l’évêque les loge chez lui pendant quelques jours, pendant que l’on construit la chapelle de la Reine de Tepeyac sur le lieu de l’apparition. 

L'évêque transfère ensuite la sainte image de la Reine du Ciel dans la Iglesia Mayor, l'église des franciscains qui servait alors de cathédrale. Il la sort de l'oratoire de sa maison pour que tous la voient et l'admirent, cette ravissante image. Toute la ville vient l'admirer et la vénérer, reconnaissant qu’elle était bien miraculeuse.

 

Méditation

Favorisé de Dieu par une rencontre céleste, Juan Diego ne néglige pas pour autant son oncle malade, et dès qu'il remplit la mission que la Vierge lui a confiée, il demande la permission de rentrer chez lui pour partager la joie de son oncle qui a été guéri.

Son oncle et lui deviennent les invités de l'évêque, qui leur montre par là son estime et son admiration pour l’insigne honneur que la Mère du vrai Dieu « par qui on vit » a manifesté à leur égard.

Depuis ce jour, la Vierge de Guadalupe, en ce lieu qu’elle s’est choisie et qui est le sien, continue de dispenser tout son amour et sa compassion envers les habitants de ce pays et envers tous ceux qui l'invoquent fièrement comme Mère.

 

Prière

Saint Juan Diego, vous avez été choisi par Notre Dame de Guadalupe comme l’instrument pour montrer à votre peuple et au monde que la vie chrétienne est une vie d'amour, de compassion, de compréhension, de valeurs, de sacrifice, de repentance de nos péchés, de gratitude et de respect de la création de Dieu, et surtout dans l'humilité et l'obéissance. Vous, que nous savons maintenant être dans le Royaume de notre Seigneur et proche de notre Mère, soyez notre ange protecteur ; restez avec nous alors que nous luttons dans cette vie moderne sans savoir, la plupart du temps, comment choisir nos priorités. Aidez-nous à prier Dieu, dans le Cœur de Jésus et par le Cœur de Notre Dame de Guadalupe, pour obtenir les dons de l'Esprit Saint et les utiliser pour le bien de l'humanité et le bien de notre Église. Amen.

 

Rester informé

Recevoir la newsletter de l'association

Recevoir le magazine Ave Maria