L'offertoire de Marie à la Visitation (Mère Térésa † 1997)

L'offertoire de Marie à la Visitation

Dès que Marie a été visitée par l'Ange, elle s'est rendue en hâte chez sa cousine Élisabeth qui elle-même attendait un enfant. Et l'enfant à naître, Jean-Baptiste, a tressailli de joie dans le sein d'Élisabeth. Quelle merveille ! Dieu tout-puissant choisit un enfant à naître pour annoncer la venue de son Fils !

Marie, par le mystère de l'Annonciation et de la Visitation, représente le modèle même de la vie que nous devrions mener.

D'abord, elle a accueilli Jésus dans son existence ; ensuite, ce qu'elle avait reçu, elle l'a partagé.

(Chaque fois que nous recevons la Communion, Jésus le Verbe devient chair dans notre vie -- don de Dieu, tout à la fois beau, gracieux, singulier.)

Telle a été donc la première Eucharistie : l'offertoire par Marie de son Fils en elle, elle en qui il avait établi le premier autel.

Marie, la seule qui pouvait affirmer d'une confiance absolue : « ceci est mon corps », à partir de ce premier moment a offert son propre corps, sa force, tout son être, à la formation du Corps du Christ.


Ste Teresa de Calcutta (1910-1997), fondatrice des Soeurs Missionnaires de la Charité

No Greater Love (trad. Pas de plus grand amour, Lattès 1997, p. 132)