Marie consolatrice des affligés à travers le monde

Marie consolatrice des affligés

Si ton cœur est amer, déchiré, n'oublie pas... Le Fils de Dieu quand il pleura sur le refus de sa cité bien-aimée a aussi pleuré avec toi, pour te consoler aujourd'hui.

Si tes alléluia ne peuvent même plus être chanté, souviens-toi de la Consolatrice des affligés : elle est là et elle prie, jusqu'à ce que vienne l'Esprit Saint, le Consolateur.

Marie a connu toutes les douleurs, elle est "notre Dame des douleurs", mais après les larmes de sang pendant la Passion du Christ, elle éprouva aussi les larmes de feu de l'Esprit lors de la première Pentecôte, elle a connu la plénitude de la consolation.

Depuis lors, son coeur immaculé irradie la douce lumière des consolations de l'Esprit.

Le titre "Consolatrice" se trouve dans des prières très anciennes, et dans le monde entier les chrétiens aiment aujourd'hui l'invoquer sous le titre de « Consolatrice des affligés », apprenant d'elle à devenir d'autres consolateurs.

Marie est notamment invoquée sous le titre « Consolatrice des affligés » pendant de longs siècles, en Tunisie, pendant la « traite des blancs », capturés par des razzias en Europe méridionale et réduits en esclavage par les musulmans entre le VII° et XIX° siècle.

En l'an 1112, un sanctaire est dédié à Marie consolatrice dans l'Ouest de la France : Notre Dame de Verdelais.

Le titre de « Consolatrice des affligés » est aussi associé au titre « santé des malades ».

On trouve ces vocables en Italie, à Turin (la Consolata), dès 1420, lors d'une épidémie de choléra, et de Turin, ils sont passés en Suisse, dans la ville de Sion.

Un pèlerinage vers la Consolatrice des affligés voit le jour en 1624 au Luxembourg, durant une période d'errements et de schisme, de peste et de guerre. Ce pèlerinage est devenu un pèlerinage national.

Une copie de l'image de la Consolatrice du Luxembourg fut introduite à Kevelaer en Allemagne en 1656, et le sanctuaire de Kevelaer prit une importance nationale et qui rayonna (par l'intermédiaire d'un missionnaire) jusqu'en Afrique de Sud, de sorte que Marie aussi invoquée sous ce vocable en Afrique du Sud au Natal, depuis 1947.

Un sanctuaire dédié à Marie consolatrice a été construit en 1875 à Carey aux Etats Unis. Il se peut qu'il y ait eu l'influence des immigrés en provenance du Luxembourg. Il se peut aussi qu'il y ait eu l'influence d'une guérison en ce lieu, deux siècles avant, par l'intercession de Marie, la consolatrice...

Marie est aussi invoquée comme telle en Ouganda, à Buddu, depuis la peste de 1895.

En Iran, la capitale Téhéran a une cathédrale dédiée à Marie consolatrice des affligés...

Etc.


Françoise Breynaert