Réponse aux 10 vidéos de Torah box

Marie de Nazareth a publié en 2018 une vidéo YouTube "Jésus est bien le Messie attendu par Israël, selon les prophéties bibliques" qui a eu un grand succès que Internet (plus d'un million de vues).

Un site associé a été publié à l'adresse : https://30propheties.com/

Pour acheter le livre correspondant, vous pouvez aller sur : https://mdnproductions.fr/livres-missionnaires/26-jesus-le-messie-attendu-par-israel.html

En réaction à la vidéo initiale, Lionel Robine et le Rav Betsalel Cohen de Torah box sont en train de publier une longue série de 10 vidéos intitulée "Pourquoi les juifs ne croient pas en Jésus ?" afin de proposer une critique détaillée et argumentée de notre vidéo.

Que dire de cette critique ?

Au-delà de quelques points exacts qui relèvent d'imprécisions (que nous serons heureux de reconnaître et de corriger) ou d'un défaut de sources précises dans les arguments du Rabbin juif converti David Paul Drach transmis par MDN (que nous serons heureux de compléter lorsque ce sera possible), ces vidéos nous apparaissent globalement - pour être franc ;-) - comme un ramassis de contrevérités objectives, de contorsions littéralistes et de partis pris très orientés pour éviter d’avoir à reconnaître la vérité du Christ, mais elles ont aussi le mérite d'être faites ouvertement et publiquement pour la première fois (alors que nous avions sollicité plusieurs fois plusieurs rabbins à ces sujets) et c'est donc une bonne occasion pour le dialogue et l'échange avec des personnes enfin prêtes à discuter de ces choses.

Voila pourquoi nous entreprenons dans cet article et dans tous ceux à qui il renvoie de répondre point par point à cette critique de manière aussi détaillée que possible, en restant ouvert au dialogue, à l'approfondissement et à une discussion publique par Internet sur ces sujets si les amis de Torah box le souhaitent.

Comment lire nos réponses ?

Nous proposons plusieurs articles qui seront alimentés et mis à jour régulièrement : 

Nous proposerons aussi des réponses détaillées aux vidéos de Torah box, minute par minute : 

Ces articles seront toujours évolutifs et prêts à accueillir tous les développements nouveaux, ou toutes les questions complémentaires qui naîtront de nos échanges avec nos contradicteurs.

Le Christ disait des pharisiens : « ils filtrent le moucheron et avalent le chameau » (Mt 23,24) et c’est bien ce qu’on ressent à travers ces critiques de Torah box qui s'attachent à des remarques littérales ponctuelles et des points de détail en laissant de côté la grande vision et les points-clés qui sont que le peuple d’Israël attendait tout spécialement pour le temps du Christ la venue d’un Messie qui serait un être extraordinaire et qui changerait le destin de l’humanité, ce qui est effectivement arrivé, contre toute probabilité.

Devant cette réalité, la plupart des juifs du passé sont devenus chrétiens depuis les apôtres et disciples de Jésus en passant par la majorité des juifs de l'Empire romain et tant d'autres, alors qu'à l'inverse, il n'y a jamais eu beaucoup de chrétiens qui ont été convaincus par les arguments des juifs rabbiniques ...

Point très important, dans de nombreux cas contemporains, les conversions de juifs au christianisme sont le fait d'apparitions, de songes ou d'interventions surnaturelles, ce qui montre que Dieu aussi s'implique personnellement dans tout cela. C'est le moteur principal du développement du mouvement des « juifs messianiques », c'est-à-dire de juifs qui restent juifs mais mais qui reconnaissent tout d'un coup que Jésus est bien le Messie d'Israël. Et malgré les barrières culturelles, historiques, familiales, le souvenir des persécutions chrétiennes injustes, l'incompréhension de leurs proches, etc., ce mouvement grandit rapidement en Israël et dans le monde de nos jours grâce à Dieu.

Ce que mettait à jour David Paul Drach dès le 19ème siècle apparait aujourd'hui clairement et en plus des premiers chrétiens ou des juifs messianiques, même des juifs orthodoxes le reconnaissent comme une évidence :

"Il y avait à l'époque de Jésus beaucoup de Juifs qui croyaient en quelque chose de très similaire au Père et au Fils et même en quelque chose de très similaire à l’incarnation du Fils dans le Messie, et la question de la différence entre judaïsme et christianisme n’existait tout simplement pas comme aujourd’hui. Jésus, quand il vint, vint sous une forme que beaucoup, beaucoup de Juifs attendaient : une seconde figure divine incarnée en un humain. La question n’était pas : “Est-ce qu’un Messie divin doit venir ?” mais elle était seulement “Est-ce que ce charpentier de Nazareth est Celui que nous attendons ?” Certains Juifs ont dit oui et d’autres non, ce qui n’est guère surprenant" (introduction du livre "Le Christ juif", Le Cerf, Paris, 2019 de Daniel Bovarin, juif orthodoxe, chercheur à Berkely, spécialiste du Talmud)

Personne ne peut plus raisonnablement contester cela. 

Le vrai problème comme toujours c’est, comme disait Pascal, qu’il y a « assez de lumière pour ceux qui veulent voir et assez d’obscurité pour ceux qui sont dans une disposition contraire » ...
Et effectivement il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ...
Mais bon c’est quand même une drôle d’attitude de ne pas vouloir voir ;-)