Sans révélation, mais parce que Jésus vivait en elle (Thérèse de L.)


Thérèse de Lisieux était un jour éprouvée, ne sachant plus si elle était aimée de Dieu. Elle raconte la façon dont elle a été consolée.

***

Le dimanche, Thérèse avait l'habitude de rendre visite à une malade, Mère Geneviève. Thérèse ne lui dit rien de son épreuve, d'ailleurs il y avait trop de monde et il lui fallait sortir.

C'est alors que Mère Geneviève lui dit ceci :

« Servez Dieu avec paix et avec Joie, rappelez-vous, mon enfant, que notre Dieu, c'est le Dieu de la paix. » [1]

Cette parole fut une immense consolation pour Thérèse.

Ce fut aussi l'occasion de découvrir ce que produit la vie de Jésus chez les personnes sanctifiée par les vertus cachées et ordinaires.  Thérèse raconte :

« Le Dimanche suivant, je voulus savoir quelle révélation Mère Geneviève avait eue, elle m'assura n'en avoir reçu aucune, alors mon admiration fut encore plus grande, voyant à quel degré éminent Jésus vivait en elle et la faisait agir et parler.

Ah ! Cette sainteté-là me paraît la plus vraie, la plus et c'est elle que je désire car il ne s'y rencontre aucune illusion...»[2]

 


[1] Ms A, 78 r°

[2] Ms A, 78 r°

***

Pour en savoir plus

-sur ste Thérèse de Lisieux (1873-1897), docteur de l’Église, dans l’Encyclopédie mariale