Sur le chemin de la Croix, le Christ n'est pas seul (Edith Stein)


Dans La Crèche et la Croix, conférence prononcée en janvier 1931 sur le mystère de Noël et quatre méditations sur le thème de la Croix et du mystère pascal, composées entre 1934 et 1941 , Sainte Édith Stein (1891-1942) nous offre une méditation sur le Chemin de Croix, mettant en lumière le fait que Jésus n’était pas seul, mais que plusieurs personnes le soutenaient.

***

« Sur le chemin de la croix, le Sauveur n'est pas seul, et il n'est pas entouré que d'ennemis qui le harcèlent.

Il y a aussi la présence des êtres qui le soutiennent :

La Mère de Dieu, modèle de ceux qui, en tout temps, suivent l'exemple de la croix;

Simon de Cyrène, symbole de ceux qui acceptent une souffrance imposée et qui, dans cette acceptation, sont bénis;

Et Véronique, image de ceux que l'amour porte à servir le Seigneur.

Chaque homme qui, dans la suite des temps, a porté un lourd destin en se souvenant de la souffrance du Sauveur ou qui a librement fait œuvre de pénitence a racheté un peu de l'énorme dette de l'humanité et a aidé le Seigneur à porter son fardeau. Bien plus, c'est le Christ, Tête du Corps mystique, qui accomplit son œuvre d'expiation dans les membres qui se prêtent de tout leur être, corps et âme, à son œuvre de rédemption.

On peut supposer que la vision des fidèles qui allaient le suivre sur son chemin de souffrance a soutenu le Sauveur au jardin des Oliviers. Et l'appui de ces porteurs de croix lui est un secours à chacune de ses chutes. Ce sont les justes de l'Ancienne Alliance qui l'accompagnent entre la première et la deuxième chute. Les disciples, hommes et femmes, qui se rallièrent à lui pendant sa vie terrestre sont ceux qui l'aident de la deuxième à la troisième station.

Les amants de la Croix, qu'il a éveillés et qu'il éveillera encore tout au long des vicissitudes de l'Église combattante, sont ses alliés jusqu'à la fin des temps.

C'est à cela que, nous aussi, nous sommes appelées. »

Source et bibliographie :

-Thérèse-Bénédicte de la Croix (1891-1942), carmélite, martyre, co-patronne de l'Europe. Am Fuss des Kreuzes, 24/11/1934. (traduction : La Crèche et la Croix, Ad Solem 1995, p. 57)

***

Pour en savoir plus

-sur sainte Édith Stein (1891-1942), dans l’Encyclopédie mariale

-sur la spiritualité de sainte Édith Stein, dans l’Encyclopédie mariale

-sur la Via dolorosa à Jérusalem, dans l’Encyclopédie mariale

-sur la rencontre de Jésus et de Marie sur le chemin du Calvaire, par Luisa Piccarreta, dans l’Encyclopédie mariale