Bartholomäus Zeitblom, L’Annonciation, 1495.


Né à Nördlingen en Bavière, le peintre allemand Bartolomaüs Zeitblom (v.1455-v.1520) s'est installé à Ulm. Il y a peint des sujets profanes et religieux, dont des scènes de la vie de st Valentin, plusieurs Annonciation, un Baptême du Christ et plusieurs retables, dont celui de l'église de Heerberg, (1497) et le grand retable de la Passion dans le monastère de Blaubeuren. Son esthétique, d’abord caractéristique du gothique tardif, s’est ouverte peu à peu à l'influence flamande et italienne. L’Annonciation qu’il a peinte en 1495 fait partie du retable Eschach, qui est conservé à la Staatsgalerie de Stuttgart. Il y fait figurer plusieurs symboles, dont celui du muguet.

***

L’événement de l’Annonciation est représenté avec l’ange debout, un phylactère enroulé autour de son bâton de messager. L'archange Gabriel prononce la célèbre adresse :

Ave gracia plena, « Salut à toi, pleine de grâce» (Luc 1,28).

Il lui annonce ensuite qu’elle a été choisie par Dieu pour être la mère de Jésus (mystère de l'Incarnation).

La Vierge Marie interrompt sa lecture.

La colombe de l'Esprit Saint descend sous l'impulsion du geste de Dieu le Père et touche la tête de la Vierge Marie.

Aux pieds de la Vierge Marie, l'artiste a représenté aussi un bouquet de muguet.

Symbolique du muguet

Le muguet, qui est l'une des premières fleurs à pousser, annonce l'arrivée du printemps, et il est considéré par certains comme un symbole de l'avènement du Sauveur et de Son incarnation, justement parce qu'il naît plus ou moins à l'époque même de l'année où l'on pense qu'a eu lieu l'Annonciation à la Vierge de la future naissance de Jésus-Christ.

En outre, dans le Cantique des Cantiques, l'épouse est Israël selon la tradition juive, et l'Église ou la Vierge Marie selon la tradition chrétienne. Cette épouse dit :

« Je suis le narcisse de Saron, le Lys des vallées » (Ct 2,1),

et l'on a pensé que le Lys des vallées, en latin Lilium convallium, était précisément le muguet.

Le muguet est encore associé à Marie et à sa pureté à cause de sa blancheur et de la douceur de son parfum. Enfin, l'image de cette fleur est aussi associée à l'idée d'humilité parce que sa corolle est tournée vers le bas.

Source :

Lucia Impelluso, La nature et ses symboles, Editions Hazan, Paris 2004, p.79-81

***

Pour en savoir plus

-sur l’Annonciation, dans l’Encyclopédie mariale

www.mariedenazareth.com/index.php

-sur l’Annonciation dans l’art, dans l’Encyclopédie mariale

www.mariedenazareth.com/encyclopedie-mariale/la-vierge-marie-dans-lart/panorama-artistique-de-la-vie-de-jesus-et-de-la-vierge-marie/lannonciation-dans-lart/

 

L’équipe de MDN.