Velehrad : Mère de l’union


Pittoresque commune de Slovaquie morave, Velehrad est un lieu de pèlerinages et le centre traditionnel des très grandes célébrations annuelles de la fête des saints Cyrille et Méthode, qui rassemblent des milliers de croyants.

***

 Le monastère de Velehrad

Le monastère de Velehrad (commune du district d'Uherské Hradiště, dans la région de Zlín, en République tchèque) a été fondé au XIIIe siècle au pied de la chaîne de montagnes Chřiby. Il est le premier monastère cistercien de Moravie. Incendié en 1681, il a été reconstruit dans le style baroque que nous lui connaissons aujourd’hui. L’élément le plus important du domaine du monastère est la basilique de la Vierge-Marie-de-l’Assomption et des Saints-Cyrille-et-Méthode, basilique à trois nefs, qui,  à l’origine, était romane et gothique, et qui a été reconstruite au  XVIIIès, dans un style  baroque.

Elle est le lieu  de pèlerinage annuel le plus important de la République tchèque. Le saint pape Jean-Paul II s’y est rendu en 1990.

La messe à Velehrad est célébrée en slavon, en hommage aux missionnaires saint Cyrille et saint Méthode, qui,  envoyés en 863 par l’empereur byzantin à l’appel des princes moraves pour soutenir le christianisme et renforcer le premier État slave (englobant alors les territoires de l’actuelle Moravie du sud, de la Slovaquie occidentale et d’une partie de la Hongrie), ont créé une langue de la liturgie slave, approuvée par le pape Adrien II au IXès.

Les vestiges du monastère créé par saint Cyrille et saint Méthode

 

                                                             Le mont saint-Clément

Au sud de Velehrad, près du village d’Osvětimany, se trouve le mont Saint-Clément (Hradisko Sv. Klimenta) qui est également attaché à la mémoire de saint Cyrille et saint Méthode. On y trouve en effet les vestiges d’un couvent dans lequel auraient séjourné les reliques de saint Clément rapportées par saint Cyrille et saint Méthode de Crimée, avant qu’elles ne soient acheminées vers Rome. En ce lieu, saint Cyrille et saint Méthode auraient également formé des prêtres de rite slave.

Source :

-Attilio Galli, Madre della Chiesa dei Cinque continenti, Ed. Segno, Udine, 1997, p. 59-66.

 

***

Pour en savoir plus

-sur saint Cyrille et saint Méthode, dans l’Encyclopédie mariale

-sur saint Cyrille et saint Méthode, co-patrons de l’Europe (Marie de Nazareth)

-sur les sanctuaires marials de Tchéquie, dans l’Encyclopédie mariale

L’équipe de MDN.