Deir Durunka


L’existence du monastère copte orthodoxe de la Vierge Marie à Durunka (ou Dronka), qui se situe à quelques 5 km au sud-ouest d’Assiout, est attesté depuis le XIIIe siècle. C’est un lieu qui, selon la tradition, a été visité par la Sainte Famille durant l’épisode de la Fuite en Égypte, et qui a été gratifié de plusieurs apparitions mariales en 1980. Actuellement, c’est le plus grand centre de pèlerinage égyptien.

***

Le monastère copte orthodoxe de la Vierge à Durunka (ou Dronka), à quelque 5 km au sud-ouest de la ville de Lycopolis (aujourd’hui Assiout, est attesté depuis le XIIIe siècle, mais, en 1955, l’évêque d’Assiout y a fait bâtir une énorme église et un gigantesque complexe d’accueil pour les pèlerins. C'est actuellement le plus grand centre de pèlerinage égyptien.

La Vision de Théophile

La Vision de Théophile est une homélie attribuée à l’archevêque Théophile d’Alexandrie (345-412), qui relate une apparition dont il fut gratifié par la Vierge Marie, à partir de laquelle il a réalisé cette homélie. Théophile affirme qu’au cours de cette vision, la Vierge Marie lui a révélé les lieux que la Sainte Famille a traversés lors de la Fuite en Égypte[1].

Selon la Vision de Théophile, le site le plus méridional du séjour de la Sainte Famille en Égypte aurait été Deir el-Mouharraq, qui se situe à quelques 50 km au nord de Durunka. Mais depuis quelques décennies, Deir Durunka revendique aussi l’honneur d’avoir hébergé la Vierge Marie, Joseph et Jésus, avant qu’ils ne s’embarquent sur le Nil à Assiout pour retourner en Palestine.

Un lieu d’apparitions récentes

Ce monastère a été honoré dans les dernières décennies de plusieurs apparitions de la Vierge Marie, qui confirment cette tradition du passage de la Sainte Famille en ces lieux: le 22 janvier 1980, elle se manifesta à un diacre ; le 10 janvier 1988, elle apparut dans la tour de l’église à une touriste australienne, tandis que Jésus se montrait sous la forme d’un enfant et d’une colombe aux ouvriers qui travaillaient au monastère; le 7 août 1990, la Vierge Marie apparut aux moines, entourée de lumière, dans une des principales grottes se trouvant sous le couvent :

« Nous n’avons pas vu son visage, explique le frère Loukas, un des moines, mais il y eut une miraculeuse apparition de lumière dans la grotte. Or, nous pensons, d’après la tradition, que c’est en cet endroit que se reposa Marie lors de son passage ici. Dieu a confirmé cette tradition par un miracle.

Je suis sûr que Dieu souhaite ainsi nous dire que ceci est un lieu spécial, un lieu saint. Nous ne pénétrons dans cette grotte qu’en août, lorsque l’icône qui s’y trouve est portée en procession par nos diacres tout autour du monastère et proposée à la vénération des fidèles, en présence de notre évêque, des prêtres et des moines. »

Enfin, des phénomènes lumineux ont de nouveau été signalés au monastère, durant la période du pèlerinage du « jeûne de la Vierge », entre le 15 et le 18 août 2001[2].

Le développement d'un grand pèlerinage marial

Le pèlerinage copte annuel du 7 au 21 août, qui commémorait jadis le « jeûne de la Vierge », appelé également « jeûne de la Dormition », précédant la fête de son Assomption (célébrée par les coptes le 22 août), est sans doute devenu aujourd’hui le plus important de l’Égypte chrétienne, attirant environ un demi-million de fidèles (contre 200 000 ou 300 000 au Deir el-Mouharraq en juin-juillet).

L’église copte catholique a d’ailleurs elle aussi édifié une grande église dédiée à la Vierge dans le bourg avoisinant le couvent copte orthodoxe.

On ne peut comprendre la signification donnée par les coptes de la région aux apparitions de Durunka et d’Assiout qu’en les mettant en relation avec ce développement récent et considérable du pèlerinage marial.

Source :

Christian Cannuyer. « Durunka », In : René Laurentin et Patrick Sbalchiero. Dictionnaire encyclopédique des apparitions de la Vierge : inventaire des origines à nos jours. Méthodologie, prosopopée, approche interdisciplinaire. Paris : Fayard, 2007, annexes.


***

Pour en savoir plus

-Sur les apparitions d’Assiout, dans l’Encyclopédie mariale 

-Sur le « jeûne de la Vierge » chez les Coptes, en ligne 

-Sur La fuite en Égypte, dans l’Encyclopédie mariale 

-Sur La fuite en Égypte dans la liturgie copte, dans l’Encyclopédie mariale 

L’équipe de MDN.