Hymne acathiste à la Mère de Dieu (625)


L'Hymne acathiste à la Mère de Dieu est la première de toutes les acathistes, qui ont été composées sur son modèle. Cette hymne de la liturgie byzantine, chant d'action de grâces en l'honneur de la Mère de Jésus-Christ, figure parmi les plus célèbres de la liturgie chrétienne. Certains l’attribuent parfois à saint Romanos le Mélode († vers 560).

***

L’acathiste

L’acathiste est une hymne que le soliste, le chœur et l’assemblée chantent debout, pour honorer le mystère de l’Incarnation.

L’hymne acathiste à la Mère de Dieu

L’hymne acathiste est un poème acrostiche alphabétique, dont chacune des 24 strophes commence par l’une des lettres de l’alphabet grec. Les deux premières stances constituent une méditation des Évangiles de l’enfance du Christ (depuis le récit de l’Annonciation jusqu’à la rencontre avec Siméon).Les deux dernières stances exaltent la maternité de Marie, Vierge et Mère.
Voici la façon dont le saint pape Jean-Paul II, au cours de la célébration de l’hymne acathiste dans la basilique patriarcale Sainte-Marie-Majeure, le vendredi 8 décembre, en parlait dans son homélie:

 

« Ce soir, nous sommes tous envahis d'une joie intime: la joie de rendre grâce à Marie à travers l'hymne Akathistos, si cher à la tradition orientale. Il s'agit d'un cantique entièrement centré sur le Christ, contemplé à la lumière de la Vierge, sa Mère. Celui-ci nous invite 144 fois à renouveler à Marie le salut de l'Archange Gabriel: Ave Maria! Nous avons reparcouru les étapes de son existence et rendu grâce pour les prodiges accomplis en Elle par le Tout-Puissant: de sa conception virginale, début et principe de la nouvelle création, à sa maternité divine, au partage de la mission de son Fils, en particulier lors des moments de sa mort et de sa résurrection. Mère du Seigneur ressuscité et Mère de l'Eglise, Marie nous précède et nous conduit à la connaissance authentique de Dieu et à la rencontre avec le Rédempteur. Elle nous indique la voie et nous montre son Fils. En La célébrant avec joie et avec gratitude, nous honorons la sainteté de Dieu, dont la miséricorde a fait des merveilles dans son humble servante. Nous la saluons sous le titre de "Pleine de grâce" et nous implorons son intercession pour tous les fils de l'Eglise qui, à travers cet Hymne Akathistos, célèbrent sa gloire. Puisse-t-elle nous guider pour contempler, lors du prochain Noël, le mystère de Dieu fait homme pour notre salut! »[1]

[1] Pour lire l’ensemble de l’homélie, en ligne 

 

***

Pour en savoir plus

-Pour entendre l’hymne acathiste, en ligne

-Pour lire le texte de l'hymne, en ligne

-sur st Romanos le Mélode, dans l’Encyclopédie mariale 

L’équipe de MDN.