L’âge d’or byzantin


La controverse iconoclaste ou Querelle des Images se termina définitivement en 843, grâce à l’impératrice byzantine Theodora,  épouse de Théophile et mère de Michel III, pour le compte duquel elle assura la régence de l'Empire byzantin du 21 janvier 842 au 15 mars 856. Dès lors s'ouvre une époque qui a été définie comme l'âge d'or de l'histoire et de la civilisation byzantine jusqu'en 1025, année de la mort de l'empereur Basile II, et semble presque faire le parallèle à la période de la renaissance carolingienne en Occident.

***

Pour l'Église byzantine s'ouvre aussi une période de floraison et de créativité théologique et culturelle, caractérisée par l'activité d'hommes qui vivaient une spiritualité profonde et se nourrissaient d'une vaste culture, ouverte à la fois aux valeurs surnaturelles et humaines.

Ont concouru à  cet âge d’or des personnalités telles que saints Cyrille et saint Méthode, les deux frères évangélisateurs des Slaves, le patriarche Photius, Simon Métaphraste (†1000 environ) qui, déjà au temps de Michel Psellos, († vers 1078) était vénéré comme saint, etc.

***

Pour en savoir plus

- sur saint Cyrille et saint Méthode, dans l’Encyclopédie mariale

- sur le patriarche Photius (810-897), dans l’Encyclopédie mariale

- sur Simon Métaphraste (†1000 environ), dans l’Encyclopédie mariale

- sur Michel Psellos (1018-1080), dans l’Encyclopédie mariale

- sur le culte des images et la crise iconoclaste, dans l'Encyclopédie mariale

- sur 1054 : date symbolique de la division Orient-Occident, dans l'Encyclopédie mariale

L’équipe de MDN.