Gn 3, 15 : Comment Marie triomphe sur Satan

Comment la Vierge triomphe sur Satan

Genèse 3, 15 : Fulbert affirme que la Vierge triomphe sur Satan

- par sa vie et ses vertus personnelles, la virginité qui éteint la concupiscence de la chair, et l'humilité qui éteint la concupiscence de l'esprit :

- par la lutte victorieuse de sa descendance, c’est-à-dire de son Fils divin, la Sagesse éternelle :

« "Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta descendance et la sienne" (Gn 3, 15). Dans ce contexte, frères, que signifie écraser la tête du serpent sinon résister et vaincre la principale suggestion du démon, la concupiscence ? Si donc on demande : Quelle femme a remporté une telle victoire ? Si nous suivons la généalogie humaine, nous ne trouvons sûrement aucune femme avant celle que nous considérons la des saintes.

Elle est donc la femme à qui ce texte faisait allusion : il en indiquait la naissance et il la manifestait de manière vraiment singulière.

Et si un autre objecte : Mais comment a-t-elle réussi à écraser la tête au serpent ? La réponse sera : certainement parce qu'elle a sacrifié à Dieu tout à la fois sa virginité et son humilité.

En effet la Vierge, en préservant sa virginité a éteint la concupiscence de la chair,

et avec la garde de l'humilité qui rend "pauvres en esprit" (Mt 5, 3), elle a écrasé la concupiscence de l'esprit.

Ainsi victorieuse de la principale suggestion du diable, elle en a écrasé la tête corrompue avec le pied de la vertu.

Cependant Marie n’a pas seulement triomphé pour ce motif ; elle l’a fait surtout parce que la Sagesse dit avoir assumé le corps de sa chair très pure : Elle attache la malice d'un bout du monde à l'autre et elle gouverne l'univers avec une excellente bonté. (Sg 8,1).»


Fulbert de Chartres (+ 1028),

Sermo IV in Nativitate B.V.M., PL 141, 320 C - 321 A

JE PARTICIPE !