Le plus grand des mystères (Odilon de Cluny)

Le plus grand des mystères (St Odilon)

Le Seigneur s'est incarné, nous avons été recréés

Ce mystère qu'aujourd'hui la foi des chrétiens commémore, surpasse par sa grandeur et sa sublimité toute intelligence humaine ou angélique ; cependant la piété des élus pouvait et devait en comprendre et en connaître quelque chose.

Aussi la divine Majesté l'a-t-elle annoncé tout entier par les anciens pères, les patriarches et les prophètes de l'Ancien Testament, puis a daigné l'expliciter par les apôtres et les évangélistes, dignes serviteurs de la Loi nouvelle.

Nous venons d'entendre, mes frères, l'ange envoyé par Dieu le Père auprès de la Vierge, déjà dans la joie à la pensée d'avoir conçu son Seigneur et Créateur, dans la certitude aussi qu'il allait bientôt naître d'elle.

Marie, étoile de la mer

Alors qu'elle pouvait, et sans rien perdre de son authentique humilité, avoir conscience d'être la Dame, la souveraine de tous les croyants, elle n'a point hésité à se dire la servante de son Seigneur : "Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole."

Voyez, frères, l'humilité de la Vierge concevant le Verbe de Dieu. Voyez l'obéissance du Seigneur venant à nous par la Vierge.

Voyez la charité, l'amour envers le genre humain qu'a Dieu le Père en envoyant l'ange auprès de la Vierge Marie.

L'interprétation de ce nom si noble et si doux fait éclater la gloire de ses mérites et de ses vertus : "Marie" signifie en effet "étoile de la mer" ou "Notre Dame".

On l'appelle à bon droit "Notre Dame", souveraine, car elle a mérité de concevoir aujourd'hui, puis d'enfanter au temps marqué le Souverain de toutes les créatures, et cela en préservant sa perpétuelle virginité.

C'est aussi avec raison que la Mère de Dieu, la Vierge Marie, est appelée "étoile de la mer". En effet, les navigateurs en péril sur la mer agitée désirant parvenir à un port tranquille, se servent des étoiles que Dieu a créées. De même, si quelqu'un en ce siècle craint de faire naufrage dans les tempêtes qui menacent son corps et son âme, il doit diriger le regard de son âme vers cette étoile, car il ne doute pas d'être libéré de tout danger par ses mérites et sa grâce.

Les étoiles, comme vous le savez, sont établies par l'ordre divin pour éclairer la nuit et précéder le soleil du jour à venir. Et en effet, alors que les ténèbres de l'ignorance, jusque-là répandues, se retiraient peu à peu par la grâce de Dieu, notre étoile resplendissante et matinale était préparée à donner naissance pour nous au soleil de justice, le Christ notre Dieu, dont il est écrit : "Voici l'homme dont le nom est 'Soleil Levant'."

Zacharie dit aussi de lui : "Le Soleil Levant nous a visités d'en-haut." O quelle grande et noble étoile est donc Marie, Mère de Dieu et toujours Vierge !

C'est d'elle qu'est apparu pour nous cette clarté, cet éclat, cette lumière : le Verbe incarné.

Il est "celui qui donne la lumière à tout homme venant en ce monde" comme le dit saint Jean, et non seulement à tout homme, mais encore aux étoiles, à la lune, au soleil, et à toute créature qu'il a formée, qu'il mène, dispose et règle, lui qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit, Dieu pour les siècles des siècles.

Amen.


Saint Odilon, De Incarnatione Dominica. PL 142, 1001-1004

Saint Odilon

JE PARTICIPE !