Auch (62): cathédrale Sainte-Marie


La cathédrale Sainte-Marie d’Auch a été élevée au rang de basilique mineure en 1928.

***

À l’origine

Le premier fondateur de l’église Sainte-Marie d’Auch a été st Taurin, cinquième évêque d’Eauze, qui, à cause de l’arrivée des Allemands en 290, fut contraint de transférer son siège à Auch. Là, il bâtit une petite chapelle contenant un autel consacré à la Vierge Marie. Il fut martyrisé en 292.[1]

La cathédrale Sainte-Marie

L’actuelle cathédrale, datant du XVès, de style initial gothique flamboyant, a été complétée et restaurée au cours des siècles.

Elle comporte une série de chapelles latérales, qui forment comme une couronne reprenant les mystères liés à la Vierge Marie et l’histoire du salut.

C’est ainsi que plusieurs des chapelles latérales de la nef sont dédiées successivement à L’Immaculée Conception, à la Nativité de la Vierge Marie, à la Présentation de Marie au Temple, à saint Joseph et à l’Annonciation, à la Nativité du christ, à Notre-Dame des Agonisants, à l’Assomption, au Saint -Cœur de Marie, à Notre-Dame de Pitié, à Notre-Dame d’Espérance et à Notre-Dame.

Source :

-Notice historique et descriptive de l’église Sainte–Marie d’Auch, accessible en ligne 

-Abbé J.Gissot. La cathédrale d'Auch : Basilique métropolitaine, Auch : Imprimerie Bouquet, 1948, 37 p.


[1] Son corps est d’ailleurs conservé dans la crypte de la cathédrale actuelle. Cf Notice historique et descriptive de l’église Sainte–Marie d’Auch, accessible en ligne 

***

Pour en savoir plus

-Sur les sanctuaires marials du diocèse d’Auch, dans l’Encyclopédie mariale

L’équipe de MDN.