Circonstances de la lettre de Jean Paul II sur le Rosaire


La lettre apostolique Rosarium Virginis Mariae est datée du 16 octobre 2002, anniversaire de l'élection de Karol Wojtyla au siège de saint Pierre. Le pape entrant dans la 25ème année de pontificat désirait faire monter vers Dieu une action de grâce et témoigner des immenses bienfaits reçus à travers le Rosaire, tout au long de ses années de ministère pétrinien. Les circonstances de la publication de cette lettre apostolique sont multiples.

***

Un « couronnement marial »

Au seuil du troisième millénaire, Jean-Paul II présentait la lettre Rosarium Virginis Mariae comme le "couronnement marial" de la lettre apostolique Novo millenio ineunte, dans laquelle il avait lancé l'Eglise dans l'aventure du troisième millénaire. Le pape y appelait de ses vœux un « christianisme qui se distingue avant tout dans l'art de la prière ».

L'anniversaire du Concile Vatican II

Quelques jours avant la promulgation de la lettre du pape, l' Église avait célébré les 40 ans de l'ouverture du Concile (11 octobre 1962). Or ce concile avait une importance mariologique toute particulière : pour la première fois un Concile œcuménique présentait une vaste synthèse de mariologie.

L’urgence de la pratique du Rosaire

Alors que la paix du monde est en péril, après les « les scènes horribles de l'attentat du 11 septembre 2001 ». Le Rosaire nous permet de supplier Dieu pour la paix. Les menaces sur la famille ne sont pas moins grandes, et l'urgence de prier à cette intention se fait également fortement sentir. Le renouveau de la pratique du Rosaire est un des moyens pour endiguer les effets dévastateurs de la crise actuelle.

***

Pour en savoir plus

-sur la fête de Notre-Dame du Rosaire, dans l’Encyclopédie mariale 

-sur la lettre apostolique  Novo millenio ineunte, en ligne 

-Sur Marie et l’Église –Vatican II, dans l’Encyclopédie mariale

F. Breynaert et l’équipe de MDN.